Source: Externe

Le musée des Beaux-arts de Chartes bénéficie actuellement d’une importante mutation. En effet, un projet de réorganisation du site est en cours sous l’initiative de Patrick Géroudet, l’adjoint chargé du rayonnement de la ville. Les travaux vont durer une année et commenceront dès 2015. En attendant, toutes les collections passent à l’inventaire avant d’être entreposées dans les locaux de stockage d’un ancien bâtiment militaire. Durant la fermeture proprement dite du site, des évènements et rencontres vont se dérouler dans divers lieux culturels pour que le grand public n’oublier pas l’existence du musée. Il y aura par exemple des parcours culturels, des expositions, des prêts…

Ces travaux de réaménagement visent à dynamiser encore plus l’activité touristique du musée des Beaux-arts de Chartes. L’optimisation de l’exploitation des 5 000m² du musée est au programme. Cette démarche d’optimisation consiste à faire en sorte que toutes les collections, du moins la majorité, soient exposées et accessibles au grand public.

En effet, dans le musée actuel, l’espace réservé aux expositions est limité à 1000m² ce qui ne suffit même pas pour exposer 5% de la totalité de la collection. Ensuite, d’autres  infrastructures seront conjointement mises en place pour donner au musée encore plus d’attraits. L’on peut par exemple, citer les salles d’exposition et les salons de réception qui peuvent être visités avec le même ticket que pour la visite du musée. Cette réorganisation du Musée des beaux-arts de Chartes implique l’optimisation de la parfumerie au cœur du site. La parfumerie et les cosmétiques y disposeront en effet de vastes espaces. Une parie du nouveau bâtiment servira d’ailleurs de centre de formation et de recherches en cosmétique et en parfum. D’autres industries de renom dans le même domaine comme Cosmetic Valley vont également occuper les lieux et attirer d’avantages de public. À noter que le plein tarif de la visite est de 3.40€ et le tarif réduit est à 1.70€. Il y a également la zone réservée à la restauration dont l’emplacement donne sur les jardins du bâtiment.