Tout le monde sait que le manque de sommeil peut avoir des effets graves sur la santé. Cependant, beaucoup de personnes ne peuvent pas savoir que trop dormir l’est également.

Source: Externe

Une étude a révélé que les phases de sommeil prolongé sont aussi dangereuses pour la santé. Par ailleurs, on constate que les symptômes de maladies rencontrées sont les mêmes que celles distinguées chez ceux qui manquent de sommeil.

Aujourd’hui, les cas de troubles de l’organisme dus au fait d’un excès de sommeil ne sont pas assez fréquents. Effectivement, de nos jours, le manque de sommeil est plus récurrent qu’un sommeil prolongé. Il n’est donc plus nécessaire de rappeler que le fait de ne pas prendre assez de temps pour dormir nuit considérablement à la santé. Toutefois, de trop longues phases de sommeil le sont davantage. On peut alors affirmer que les gens qui dorment excessivement peuvent être sujets à de maladies chroniques.

Source: Externe

Une étude à grande échelle menée par la CDC s’est portée sur 54 269 personnes. Cela a pu déterminer que dormir trop longtemps favorise le diabète et les accidents vasculaires cérébraux. En outre, des informations sur les durées idéales de sommeil sont aussi données par cette entité. À savoir qu’une nuit de 6 heures est considérée comme trop peu, et de 10 heures trop excessive. Le mieux est donc de dormir entre 7 et 9 heures de temps.

Outre les conséquences sur la santé physique, la santé psychologique est aussi disposée à des risques. Chez les gros dormeurs, des signes de déprime psychologique peuvent être décelés. Néanmoins, les chercheurs reconnaissent que des études encore plus avancées devraient être réalisées pour connaître tous les effets nocifs des sommeils prolongés.

Pour finir, il est donc important de savoir que bien dormir et jouir d’un trop long sommeil ne sont pas identiques.

Santé - Quand trop dormir devient une maladie